Les productions végétales

Les 178 ha sont consacrés aux productions végétales support des activités d’élevage présentes. Le système global est basé sur la recherche d’une autonomie maximale et la diminution de la consommation d’intrants.

Les bases agronomiques du système végétal

Les sols :1

  • Les sols sont de type limono sableux,

  • Les PH sont acides ce qui impose des apports réguliers d’amendements,

Les conditions climatiques :2

  • Le climat à Magnac-Laval est de type tempéré chaud.

  • La température moyenne annuelle est de 11,2 °C.

  • Des précipitations importantes sont enregistrées toute l’année; il tombe en moyenne 910 mm de pluie par an. Juillet est le mois le plus sec avec 57 mm de précipitations. Décembre est le mois le plus arrosé avec 89 mm.

Les rotations :

Actuellement 2 rotations expérimentales s’inspirant de l’Agriculture de Conservation des Sols côtoient une rotation plus conventionnelle.

  • La rotation principale comporte du maïs des céréales et des prairies temporaires,

  • Dans la rotation expérimentale N°1 les céréales sont associées à du trèfle blanc sur 3 ans,

  • Dans la rotation expérimentale N°2 un mélange de luzerne / trèfle violet est présent sur 3 ans.

33.1 3.2

L’assolement :

Les prévisions pour la campagne 2016 sont :

  • Céréales (orge et triticale) 35,31 ha,

  • Maïs 36,71 ha,

  • Prairies temporaires 69,43 ha,

  • Prairies permanentes 33,90 ha,

  • Luzerne / trèfle violet 1,28 ha,

  • Couverts fourragers d’été 2,78 ha

  • Couverts fourragers d’hiver (dérobés) 28,28 ha.

45 6

107,69 ha de prairies

Le semis :7

  • Les prairies temporaires sont semée début septembre. Le mélange est composé de dactyle, de fétuque, de ray-grass anglais, trèfle blanc et trèfle violet.

  • Depuis l’automne 2015, un mélange de légumineuses à base de luzerne et de trèfle violet est également implanté.

La conduite :8

  • La fertilisation minérale est limitée au minimum compte tenu de la forte présence des légumineuses et des épandages de compost,

  • Les prairies temporaires sont conservées durant 5 à 7 ans.

La récolte :9

  • Les prairies les plus récentes sont réservées à la fauche en première coupe pour une récolte en foin,

  • Le reste de la surface est exploitée en pâture par les troupeaux de brebis et de génisses d’élevage.

36,71 ha de maïs

Le semis :10

  • Le maïs est implanté soit après une pairie temporaire soit après un couvert fourrager d’hiver (méteil ou mélange RGI / trèfle incarnat),

  • La tendance actuelle est de parvenir à un semis réalisé en semis direct sans labour,

  • Les variétés retenues nécessitent une somme de température aux environs de 1 450 °C et sont choisies en fonction de leur rusticité.

La conduite :11

  • La fertilisation minérale est limitée à 30 unités maximum d’azote au stade limite de passage du tracteur,

La récolte :12

  • Le chantier de récolte est effectué en ensilage par une entreprise et avec l’aide de nos voisins,

  • En 2015 le rendement moyen s’est élevé à 13,5 TMS / Ha malgré l’épisode de canicule qui a sévi tout l’été,

  • Les surfaces en excédent sont récoltées en grain.

35,31 ha de céréales

Le semis :13

  • Depuis 2015 tous les semis sont effectués à l’aide d’un semoir semis direct d’une des CUMA à laquelle l’exploitation adhère,

  • L’orge et le triticale ont généralement pour précédent du maïs et parfois de la prairie,

  • En 2015, une parcelle d’orge est conduite en association avec du trèfle blanc,

  • Depuis les derniers semis, 2 variétés par espèces aux profils complémentaires sont exploitées.

La conduite :14

  • L’objectif étant d’optimiser les coûts de production et de réduire les IFT; la conduite de la fertilisation et des traitements phytosanitaires est pilotée avec RAMSES.

La récolte :15

  • Le chantier de récolte est confié à une entreprise de travaux agricoles du secteur,

  • En 2015 le rendement moyen s’est élevé à 60,1 qtx / Ha pour l’orge et à 63,2 qtx / Ha pour le triticale.

28,28 ha de couverts fourragers

Le semis :15

  • Les couverts fourragers d’hiver sont implantés en août / septembre sur les chaumes des céréales

  • Le mélange type méteil fourrager est composé de triticale, de pois et de trèfle incarnat,

  • L’autre mélange comprend du trèfle incarnat et du ray gras italien.

La conduite :16

  • La fertilisation est limitée à un apport de compost au courant de l’automne,

  • Les parcelles de trèfle incarnat / RGI sont pâturées au cours de l’hiver par des brebis allaitantes.

La récolte :17

  • La récolte est effectuée en ensilage après ressuyage par une entreprise de travaux agricoles et avec l’aide de nos voisins,

  • En 2015 le rendement moyen est estimé à 3,5 TMS / Ha,

Liens institutionnels